Et maintenant

La loi travail a été adoptée par un déni de démocratie en première lecture à l’assemblée nationale contre l’avis de 74% de la population qui rejette cette loi. Pour le bonheur du MEDEF, les méfaits pour les salariés de cette loi vont être amplifiées dans les prochains jours par les sénateurs. Ensuite elle repassera une nouvelle fois en deuxième lecture à l’Assemblée Nationale. La bataille n’est pas terminée!

Comme vous avez pu le constater, cette loi travail, si elle était mise en œuvre, nous ferait revenir sur plus d’un siècle d’avancées sociales et de protection des employés (voir Quizz, site http://loitravail.lol)

Dans Thales ce sera la mise en pièces de tous nos acquis. Déjà la direction de Thales commence à préparer le terrain en essayant de négocier un accord d’augmentation de la flexibilité et du temps de travail.

Il est clair que croire qu’au sein de Thales nous sommes protégés est une fausse route sur laquelle veulent nous entraîner la direction et les autres organisations syndicales. CFTC, CFDT, CFE-CGC soutiennent cette loi travail par leur silence, leur inaction. Ces organisations ne représentent plus l’avis majoritaire des salariés contre cette loi travail.

La CGT appelle l’ensemble des salariés à intensifier la mobilisation contre cette loi : elle n’est pas encore applicable et comme pour le CPE elle peut ne jamais l’être mais cela dépend aussi de nous tous.

Partout dans Thales Avionics, mettons en discussion le contenu de cette loi, participons aux actions proposées par la CGT. C’est ensemble par notre détermination que nous gagnerons le retrait de cette loi Travail. C’est une nécessité pour nous mais aussi pour nos enfants!

Le gouvernement a choisi en première lecture à l’Assemblée Nationale la voie anti-démocratique  du 49.3. Nous répondons par la voie démocratique: la mobilisation des salariés sous toutes ses formes.

Ne nous laissons pas endormir par les avocats de cette loi! Levons nous!

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *