Les vendredis de l’action

Une négociation nationale est engagée dans la métallurgie entre le patronat (l’UIMM) et les syndicats représentatifs dont la CGT.

Avec la volonté de l’UIMM de remplacer nos grilles de salaires avec un classement sur poste de travail avec pour conséquence:

  • la perte de la reconnaissance des diplômes
  • la disparition du statut cadre
  • la suppression des évolutions automatiques de carrières en liaison avec l’expérience acquise

Généralisation du forfait jours (la direction de Thales y travaille aussi) avec aussi des impact sur le nombre d’heure supplémentaires.

Face à cela la CGT reste mobilisée avec la participation aux négociations nationales qui ont lieu un vendredi sur deux et en parallèle des rendez vous d’information et de mobilisation.

La CGT ne se contente pas de défendre nos conquêtes sociales sans cesse mise en danger mais fait des propositions pour des améliorations de nos conditions de travail en relation. Ses propositions sont finançables et tout à fait dans le domaine du possible.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *