Filière aéronautique : Première réunion groupe Thales de négociation sur l’emploi

La crise du secteur aéronautique n’est pas sans effet sur le groupe THALES. Selon certaines sources, l’impact global de la baisse d’activité serait autour de 1500 ETP (Equivalent Temps Plein) sur AVS, TAES, LAS, TS et TGS.

La Direction Générale du groupe a informé les syndicats qu’elle n’envisageait pas de faire un PSE (Plan de Sauvegarde de l’Emploi).

Elle envisage le recours à l’Activité Partielle de Longue Durée, (APLD renommée DSAP Dispositif Spécifique d’Activité Partielle), des mesures de l’Accord d’Anticipation renforcées et de la Rupture Conventionnelle Collective si nécessaire.

La CGT a fait savoir, notamment lors d’une rencontre avec le PDG du groupe THALES, que la Rupture Conventionnelle Collective n’était pas envisageable pour notre syndicat.

La CGT interpellera le gouvernement par rapport aux diverses aides (activité partielle, plan avion vert, plan de relance aéronautique) qui doivent servir aussi au maintien des emplois et rappeler sa responsabilité en tant que premier actionnaire, et aussi sur le versement de dividendes.

Il est fondamental d’avoir la situation économique et industrielle précise avec l’analyse critique de l’activité, de la sous-charge et des bilans des compétences.

Il ne faut pas rester enfermé uniquement dans des dispositions d’adaptation de l’emploi mais inclure la reprise et la transformation de l’activité vers la transition énergétique et écologique de l’aviation pour prévoir l’avenir.

La CGT vous tiendra informé sur la négociation de cet accord

Imprimer cet article Télécharger cet article

2 réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *