Manifestation nationale et locale le 16 juin sur la santé

LA SANTE C’EST L’AFFAIRE DE TOUTES ET TOUS

Modalités pour la manifestation du 16 juin en Isère

Grenoble à 10h30, rassemblement devant l’ARS (cité administrative de Grenoble, 17 Rue du Commandant l’Herminier) et à 12h pique-nique revendicatif à la Préfecture (place de Verdun) Vienne de 11h00 à 15h00, rassemblement devant le Centre Hospitalier de Vienne (montée Dr Maurice Chapuis)

« Mobilisons-nous ensemble le 16 juin »

Depuis plus d’un an les personnels de la santé, du médico-social, toutes catégories confondues, sont mobilisés pour exiger plus de moyens pour bien travailler, au service de la population et notamment des plus fragiles. Plus de moyens matériels et humains, une reconnaissance de leur métier et de leur qualification.
Longtemps ignorés par les pouvoirs publics et le gouvernement empêtrés dans la gestion austéritaire des politiques budgétaires, ils sont revenus sur le devant de la scène avec la douloureuse période d’épidémie du coronavirus. En première ligne, ces personnels ont affronté la crise, travaillant sans compter pour soigner, sauver des vies, parfois au détriment de la leur. Notre système de santé et de protection sociale a tenu, certes, malgré toute les attaques qu’il a subi ces dernières années, par le dévouement de ces personnels.
Et malgré, en pleine crise sanitaire, les belles déclarations du Président de la République ou d’un ton martial il déclarait que « la santé devait être sortie du secteur marchand », le premier ministre lors de l’ouverture du SEGUR de la santé entend maintenir le cap libéral.
Il est temps d’en finir avec les discours compatissants et sans lendemain et de passer aux actes : une Sécurité Sociale intégrale prenant en charge 100% des soins prescrits et financée par les cotisations sociales, salarié·e·s et employeurs. En intégrant des nouveaux droits comme la perte d’autonomie des personnes âgées ou celles en situation de handicap dans la branche de l’assurance maladie.
Face aux problèmes posés lors de cette crise, en pleine période de déconfinement, Il est hors de question de se laisser instrumentaliser, au nom de la reprise économique, par les économistes libéraux et le MEDEF adeptes des vieilles rengaines sur la compétitivité et le coût du travail, et fustigeant à tout va les 35h.
Au contraire, nous revendiquons une politique de rupture avec les logiques libérales :

  • Annulation de la réforme de l’assurance chômage et celle des retraites
  • Augmentation des salaires, des pensions et des minimas sociaux
  • La reconnaissance pleine des qualifications
  • La réduction du temps de travail à 32h sans perte de salaire pour travailler toutes et tous, mieux et moins.
    Ce sont des leviers essentiels pour la croissance, l’emploi et contre les inégalités.

Ce sont des leviers essentiels pour la croissance, l’emploi et contre les inégalités.
L’annonce de restructurations et de suppressions d’emploi dans les entreprises privées, publiques et les services publics alors que 450 milliards ont été débloqués pour aider les entreprises, est inacceptable. L’argent public ne peut et ne doit pas être utilisé pour amoindrir les droits sociaux, licencier ou fermer des entreprises, mais bel et bien utilisé dans le cadre du renforcement du service public et de la protection des individus face aux aléas de la vie.
Dans ce contexte, CGT Isère tient à apporter son soutien :
A tous les travailleurs et toutes les travailleuses en lutte pour garantir le maintien dans l’emploi.
Aux manifestations contre les violences policières et contre le racisme et réclamons la fin de l’état d’urgence et des restrictions sur le droit de manifester dans l’espace public.


Parce que la santé est l’affaire de toutes et de tous, nous soutenons les manifestations en cours nommées « les mardis de la colère » et appelons l’ensemble des citoyennes et citoyens à s’engager dans les mobilisations prévues en Isère le 16 juin.

Grenoble, le 9 juin 2020

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *