Déclaration de la CGT au CSE extraordinaire du 26 octobre 2020

La CGT tient en début de CSE Extraordinaire a précisé ses attendus afin de nous permettre à tous de gagner du temps et de l’efficacité.

Si des explications du projet AVS données lors du CSEC sont évidemment intéressantes, nous attendons de ce CSE extraordinaire principalement la présentation de la réorganisation de Thales AVS à Valence et plus particulièrement les impacts concrets que cela engendrera sur notre site.

Nous attendons d’avoir des explications précises concernant la liste des projets impactés et les justifications de la diminution de leurs activités. Les chiffres de la diminution du nombre d’emploi à Valence ont été donnés en Central, ces chiffres ont été réalisés en concertation avec les directions des différents sites, vous nous expliquerez donc quelles ont été vos propositions.

Par ailleurs, nous souhaiterons connaître l’ensemble des projets qui ont à l’heure actuelle des retards ou qui risquent d’en avoir.

Nous souhaitons comprendre pourquoi le chômage partiel, y compris longue durée ne peut pas être une réponse permettant de ne pas recourir à des suppressions d’emploi. Plus précisément vous nous expliquerez comment à Valence cette crise conjoncturelle indéniable ne va pas se transformer en crise structurelle qui pourra affecter les équipes et les développements futurs. Nous attendons des garanties sérieuses pour que les emplois supprimés notamment à Valence ne se retrouveront pas rapidement dans des pays « low-cost ». Ne cherchons pas à faire croire que l’innovation restera par miracle à Valence après avoir formé des équipes dans ces pays. La Chine qui a réussi de grandes avancées technologiques en est bien une démonstration.

Dans le même sens, vous nous expliquerez pourquoi des Ingénieurs peuvent être touchés alors que l’ECC France était censé répondre à la sous-activité y compris à Valence et pourquoi le développement de l’ECC France à Valence prend tant de temps alors que des suppressions d’emplois sont prévus. Sur ce point vous nous éviterez la réponse budgétaire ou économique quand le groupe donne en avance 85 millions d’euro de dividende. Visiblement l’argent existe bien à Thales. « Thales together », sauf quand ça va mal ! « Thales one Team, one Thales », oui mais sans sacrifice pour les actionnaires !

Dans de précédents CSE, vous expliquiez les difficultés à embaucher alors que le chômage en France était déjà très important. Lors de la reprise que tout le monde prévoit, quelle stratégie aurez-vous donc pour pouvoir répondre aux futurs besoins et pour remédier  à la perte de compétence que nous aurons ? Au passage nous pouvons d’ores et déjà considérer avec le départ des intérimaires et des sous-traitants une perte de compétences. Lors de la reprise il faudra former du personnel, ce qui engendrera à minima du retard et de nouvelles difficultés pour le personnel et au bout des pertes financières.

Il s’agira de nous préciser le plan de relance et sa concrétisation à Valence avec les projets, les équipes qui seront impliquées sans oublier votre plan d’acquisition de projet et de diversification.

Dans ce plan de relance vous nous donnerez par ailleurs des explications sur les projets d’aviation verte à Valence. L’aviation verte qui ne peut se concevoir que dans un but de diminuer notre impact sur l’environnement. A ce titre vous nous expliquerez quelles mesures vous avez prises et que vous prendrez afin que tous nos partenaires, y compris Indiens, respectent bien nos normes environnementales et sociales voir les dépassent.

Vous voyez nos attentes sont importantes elles doivent permettre de rassurer les salariés qui ne comprennent pas la situation et sont actuellement dans un mal-être profond avec une forte démobilisation, une situation qui, si elle dure encore, pourrait se ressentir économiquement et mettre en difficulté vos plans de relance à Valence. En réponse nous attendons votre mise en application du nouveau slogan Thales « Building a future, we can all trust », all trust: tous y compris et surtout les salariés  qui construisent ce futur !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *