Déclaration commune des Organisations Syndicales au CSE du CSC

A l’heure où Thales  veut supprimer 1000 postes dans AVS, reverse des dividendes par solidarité envers les  actionnaires, sur le CSC nous avons observé  de nombreux mouvements de personnels, de bancs, de produits.

Il semble important de noter que le déploiement des ordonnanceurs,  le déménagement de personnel, de matériel, de produits, les divers détachements, sont à l’échelle du CSC de véritables  changements  structurels.

Nous nous désolons  que  tout cela soit  mené au pas de charge  sans réellement tenir compte du moment ni de  l’environnement pour le moins  particulier dans lequel nous devons évoluer et sans même convier les instances représentatives (CSSCT ; CSE) comme le prévoit la loi.

Les collaborateurs  sont à la fois impliqués dans des projets,  dans leur  travail quotidien, dont le périmètre a souvent été élargi dû aux diverses absences, notamment à l’activité partielle, aux départs,  aux divers types de congés. Ils se trouvent  confrontés  à des  transformations de méthode de travail, d’outils de travail (4YOU  , shipping list … )  de bureaux  tout en se heurtant à l’AP et en devant œuvrer vers un changement complet des comportements collectifs.

Toutes ces modifications doivent faire sens, être légitimes, et le plus équitables possible. Pour cela, les OS doivent être valablement informées.  Il est nécessaire que les collaborateurs soient  impliqués en  participant et en ayant suffisamment de temps pour le faire posément.

Pour conclure,  un proverbe  Africain qui fera sans nul doute sens

Tout seul on va plus vite,  ensemble on va plus loin !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *