Projet de réouverture progressive du site de Toulouse

Lors du CSE du 29 avril la Direction a informé les élu·e·s d’un plan de réouverture progressive du site à l’ensemble des salarié·e·s, à compter du 11 mai. Ce plan concerne tout d’abord les zones N100/N200 en tant que zones pilotes et les grandes lignes sont les suivantes :

  • Télétravailler reste la règle,
  • Seuls les salarié·e·s de ces zones seront concerné·e·s,
  • Une phase de rangement des bureaux par les salarié·e·s précédera,
  • Les salarié·e·s présent·e·s seront affectés à une place (pas obligatoirement la leur), ils auront la responsabilité de la désinfection de leur bureau au début et à la fin de la semaine,
  • Des mesures sanitaires strictes seront à observer : port du masque obligatoire – fourni par l’entreprise -, distanciation sociale de 2m, respect des sens de circulation dans les couloirs, etc
  • Après cette semaine de test, la Direction se donne une semaine pour établir un retour d’expérience, avec la CSSCT et l’équipe site, corriger ce qui doit l’être avant de déployer progressivement une zone par semaine. L’ensemble des zones seraient alors ouvertes vers fin juillet.

Le calendrier et les conditions de déconfinement pourront être revus à tout moment selon la situation sanitaire.
Les conditions de désignations des salarié·e·s concerné·e·s par la phase de test n’ont pas été fournies par la Direction.
A la demande des élu.e.s, la semaine d’essai pour les secteurs N100/N200, est décalée d’une semaine soit au 18 mai, précédée d’une visite de la CSSCT afin qu’elle émette un avis sur le dispositif mis en place, et qui sera suivi d’une consultation du CSE pour avis sur le plan.

Pour sa part la CGT a tout d’abord souligné que : 

  • La CSSCT aurait dû être impliquée dans la construction du plan. La Direction répond avec l’organisation à venir de réunions avec la CSSCT, pour travailler à la mise en œuvre de ce plan (mais a posteriori de la construction du plan),
  • Nous aurions eu besoin de cohérence avec les règles de déconfinement gouvernementales, groupe et société, notamment pour garantir le plus haut niveau de protection sanitaire. La Direction nous répond que chaque site a ses particularités.

La Direction rappelle à juste titre qu’il n’est pas acceptable que des salarié·e·s en activité partielle, congés ou RTT soient sollicités pour venir nettoyer/ranger leur bureau.

La CGT demande aussi une formation pour les salarié·e·s sur les mesures de désinfection et le port du masque. La Direction va écrire des tutoriaux papier et probablement video.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *