Projets de reconversion professionnelle, une salariée témoigne

Le processus de Gestion Active de l’Emploi est un moment difficile et donc particulier dans la vie d’un-e salarié-e.

Puisque trop souvent associé à des suppressions de postes, il interroge sur le sens au travail et sur la continuité professionnelle dans le groupe. Un moment particulier qui peut ouvrir des opportunités de reconversion professionnelle en rupture totale avec son métier afin de se remettre en phase avec des aspirations longtemps refoulées pour diverses raisons. La GAE offre pour cela un cadre sécurisé où l’essentiel du travail constituera à jauger le sérieux du projet et surtout la motivation profonde du ou de la salariée. Cela afin de garantir que cette reconversion ne soit pas un pis-aller à la perte du poste et que ce projet disposera du maximum de chances d’aboutir à une reconversion inscrite dans la durée.

C’est un parcours relativement long, sur soi-même déjà mais aussi administrativement. Et l’accompagnement par tous les acteurs et actrices de l’entreprise RH, direction, GERIS, organisation syndicale est un élément essentiel dans la concrétisation du projet. La CGT Thales accompagne un certain nombre de ces projets en particulier sur AVS Moirans RAD. C’est un aspect de l’action syndicale trop peu connu. Vous trouverez ci-dessous le témoignage d’une de ces salarié-e-s que nous avons accompagnée pendant plus de deux ans et que nous continuons à suivre en dehors de Thales. Un parcours exemplaire et méritoire d’un bout à l’autre quelle que soit l’issue à moyen terme.

Nous ne pouvons que vous conseiller de soutenir l’activité de cette salariée en privilégiant vos achats via sa nouvelle société et d’en faire la promotion autour de vous.   Site web : www.sweetverveine.com

Mais laissons cette ex-salariée s’exprimer …

Une vie professionnelle en dehors de THALES ? Récit d’une reconversion professionnelle fleurie

Quand votre vie professionnelle ne correspond plus à vos souhaits et ni à vos valeurs les plus intimes, il est alors le temps d’oser et de se mettre en cohérence avec soi-même.

« Facile à dire ! » C’est ce que j’ai pensé mais au fond c’était une évidence ! Il était temps pour moi de sortir du chemin professionnel que m’offrait THALES pour changer de cap et enfin exercer mon métier passion : fleuriste.

Certes, cela n’a pas été facile mais quand on est motivée, les obstacles semblent plus faciles à surmonter. J’avais ma feuille de route.

Tout d’abord, bilan de compétences afin de valider que mon souhait de changer de métier (responsable de lot supply chain projet) était réfléchi, mûri et réalisable. Cette étape a été pour moi une clé essentielle dans la prise de décision mais également pour mettre en lumière ma capacité à oser. Cette étape m’a également permis de tester ma motivation ainsi que le soutien de mon entourage qui se trouve, bien malgré lui, pleinement impliqué dans le projet.

Ensuite, retour sur les bancs d’école. J’ai décidé de passer un CAP fleuriste en un an, en apprentissage. Il était pour moi impensable de ne pas être formée et diplômée dans mon futur métier. Pour cela, j’ai effectué une demande de prise en charge par le FONGECIF et j’ai obtenu l’accord du RH THALES de m’absenter pendant 1 an. La formation a été très exigeante car comme pour tous les métiers manuels, la période d’acquisition du geste professionnel est longue. Il faut apprendre à rester humble et accepter l’échec. Ce sont là les valeurs de l’artisanat et de l’apprentissage.

Une fois diplômée avec mon CAP, j’ai souhaité augmenter mes compétences techniques de fleuriste mais également de gestionnaire en passant un Brevet Professionnel. J’ai présenté mon projet à THALES qui m’a soutenue une nouvelle fois, en m’autorisant à m’absenter pour une longue période.

Pour cette nouvelle étape dans ma nouvelle vie professionnelle, il a fallu que je quitte la région car aucun CFA (centre formation pour apprentis) n’a pu m’accueillir. Je suis partie pour la région Pays de Loire en laissant ma famille sur la région grenobloise. Une fois de plus, le soutien de ma famille a été extraordinaire car c’est tout un équilibre familial qui se trouve bousculé. J’ai eu, durant toute cette période la chance d’intégrer une classe de fleuristes passionnés, avec un niveau d’exigence très élevé. Pas de vacances, pas de retour non plus sur Grenoble durant toute cette période mais c’était une expérience inoubliable.

En parallèle, comme je souhaitais créer mon entreprise, j’ai pu bénéficier du soutien du GERIS qui m’a accompagnée durant le processus de création de ma société.

Aurais-je pu réussir cette reconversion sans aucune aide ? Probablement pas. Avec l’aide de THALES tout d’abord qui m’a accompagnée durant ma formation. Mais également avec le soutien indéfectible de la CGT. La CGT a cru en moi et en mon projet professionnel. Elle m’a accompagnée et aidée à promouvoir mon projet auprès de la direction de THALES. Un échange constructif a pu avoir lieu entre les différents acteurs aboutissant ainsi à une reconversion professionnelle inédite en dehors de THALES.

Ne pas se faire accompagner dans ce processus aurait été une terrible erreur car je n’avais pas la compétence de la CGT sur les processus de réorientation professionnelle.

J’ai gagné un temps précieux ainsi que des appuis pour mener à bien ce projet. Une collaboration efficace et constructive entre la direction de THALES, la CGT et moi-même ont ainsi permis à mon projet professionnel de se concrétiser et de s’ancrer dans la durée. Et ça c’est une vraie plus-value. Dans tous les cas, en ce qui me concerne, l’objectif est atteint.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *